Paroles ouvrières. Le cuir à Graulhet (Tarn) 1942-2010

annepan-memoiresouvrieres« Graulhet fut capitale mondiale du cuir à son apogée dans les années 70. Ville au passé débordant, elle a connu l’euphorie de l’essor puis le désespoir de la chute. De la Deuxième Guerre mondiale à nos jours, trois générations d’ouvrières et d’ouvriers racontent leur travail, de leurs débuts à leur départ à la retraite ou à leur licenciement. Pour la première fois souvent, ils mettent des mots sur ce qu’ils ont vécu : les conditions d’un travail pénible, ingrat, la polyvalence, l’apprentissage des gestes justes qui permettent de fabriquer une peau de qualité. Ils sortent du silence des simples exécutants, cherchent la bonne distance pour rendre compte, pour faire le point. Témoignages contrastés, selon que l’on se batte chacun pour soi ou collecti­vement pour l’amélioration de son sort, que l’on soit homme ou femme, d’ici ou d’ailleurs. Ni folkloriste ni historique, ce recueil juxtapose des récits où dominent le désir de détailler les conditions de vie et de travail que la génération des plus anciens a connues, le combat incessant pour leur amélioration, l’accable­ment sous les injustices répétées, et le sentiment de celles pour qui l’atelier permit de s’affranchir d’un statut plus aliénant encore. »

L’ouvrage a été réalisé par l’association Volubilo, en partenariat avec les Éditions libertaires, et Mémoire sociale Graulhetoise.

Publicités
Cet article a été publié dans Ressources. Ajoutez ce permalien à vos favoris.