Forum des mémoires

Forum_Memoire_ok_R2-01

Vendredi 8 avril & Samedi 9 avril 2016 – Espace JOB Toulouse – Entrée libre

Le réseau d’acteurs de la mémoire à Toulouse et en Midi-Pyrénées présente le premier

FORUM DES MÉMOIRES

Rencontres – débats – expositions

Lectures – Film – Concert – Village Associatif

Vendredi 8 avril

18h | Ouverture

18h30 | Projection « Souvenirs d’un futur radieux », de José Vieira

souvenirs-web

Un ancien migrant portugais des années 60 revient sur les lieux du bidonville de son enfance à Massy en banlieue parisienne. Il retrouve la même situation avec plus de diversité d’origine et de discrimination. Nous sommes entrainés dans une plongée intemporelle du devenir de ces populations fuyant la dictature et la misère. Riche de documents, cette subtile mise en parallèle des époques et des conditions de vie, nous montre que rien ne change pour eux alors que tout a changé autour d’eux. Avec délicatesse et humour parfois, José Vieira laisse les habitants déclassés se raconter eux-mêmes. Sans pathos ni misérabilisme il s’efface devant la force des portraits et comme il le dit lui-même: «Il a l’impression de filmer actuellement ses souvenirs d’enfance».

Suivie d’une rencontre avec le réalisateur, José Vieira.

Depuis trente ans, il réalise des films sur l’histoire de l’immigration portugaise en France, sur sa propre histoire. José Vieira est né en 1958 au Portugal. Il est arrivé en France en 1965, et il a passé une partie de son enfance dans le bidonville de Massy, au sud-ouest de Paris. De son enfance dans un bidonville d’immigrés portugais, Jose Vieira tire la matière d’une œuvre intimiste et universelle. De films en films, il explore l’expérience douloureuse de l’immigration, entre mirage de la prospérité et violence de l’arrachement.

 

Samedi 9 Avril

13 30| Ouverture

14h | Rencontre « Mémoires dans la ville »

Toulouse devient métropole: comment s’identifier à cet espace sans être partie prenante du récit ? Les initiatives qui accompagnent les mutations urbaines sont nombreuses et portées par des acteurs variés : institutions, associations, acteurs culturels, artistes, etc. Transmettre la mémoire d’un lieu, d’un évènement, des habitant-e-s, donner à comprendre la ville telle qu’elle s’est façonnée… Les démarches de mémoires se pratiquent au quotidien sous des formes diverses. Cet échange permettra la mise en perspective d’actions et enjeux liés aux mémoires urbaines.

Avec

Marie-Christine Jaillet (sociologue), Guillaume Drijard (président du comité de quartier de Saint-Michel, président de l’Union des comités de quartiers de Toulouse), Stéphane Gruet (Directeur de l’AERA), Jean-François Grelier (Président de l’Association des Sinistrés d’AZF), Jamal El Arch (Association ESMA).

16h | Rencontre « Mémoires ouvrières »

Mémoires du travail, du chômage, les mémoires ouvrières sont sans doute aussi celles des mobilisations sociales, mais également de pans entiers de territoires façonnés par leurs industries. En région, dans le long mouvement d’industrialisation puis de désindustrialisation, qu’est-il advenu de ces mémoires ouvrières ? Ont-elles été prises en compte autant que les lieux où elles se sont exprimées parfois dans des luttes sociales difficiles ? Par qui, comment ? Quelle place occupent-elles dans les processus de réappropriation et de valorisation?

Animation: Maryse Carraretto (Association MEMENTO)

Avec

Bernard Margras (Collectif JOB), Jacques Tournemire (Association Mémoire Sociale de Colomiers), Alain Raynal (Directeur de l’Institut d’Histoire Sociale de la CGT 31), Anne Pan (Association Volubilo de Graulhet, co-auteure du livre « Paroles ouvrières »), Annie Dreuille (Présidente de l’association Partage, Maisons des chômeurs).

18h | Forum « Quel(s) lieu(x) de mémoires »

Dans notre région comme ailleurs, les initiatives mémorielles sont nombreuses, et riches de leurs diversité. Mais force est de constater que ces démarches porteuses de dynamique sociale et culturelles, participant à l’enrichissement de l’histoire et du patrimoine commun, manquent de visibilité et parfois de reconnaissance. Comment peut-on les capitaliser, les valoriser, contribuer à faire de ces mémoires immigrées et populaires, des éléments d’histoire et de culture commune? Au travers d’un lieu ? de plusieurs?

Avec :

Laure Teulières (historienne), Mohammed Ouaddane (Délégué général du réseau Mémoires et histoires en Île-de-France), Salah Amokrane (Tactikollectif), Jamal El Arch (ESMA).

20h30 | Cabaret des mémoires + Concert El Comunero | Entrée libre

Cabaret des mémoires

Maylis Bouffartigue (Cie Monsieur Madame) | lectures d’extraits de « Paroles ouvrières »

Mahdie Serie et Amandine Monin | Slam

L’Homme percé | Poésie électrifiée

Concert | El Comunero

Composé de 7 musiciens issus de la scène alternative (les Hurlements d’leo, L’Air de rien, Electrik Geisha…), El Comunero s’approprie un répertoire de chants de lutte, de résistance et de chants antifascistes … Mélodies populaires refaçonnées par des rythmes et des sonorités inspirées du rock, du jazz ou des musiques latino-américaines, ce répertoire est réinterprété par le groupe qui reste fidèle aux fondamentaux, au contenu historique, et le projette dans l’univers et les luttes d’aujourd’hui.

el comunero

 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.